google-site-verification: google0cf46e2b7529a3f9.html
Imprimer

Blog souvenlor

Afficher le contenu actuel en tant que flux RSS

Blog souvenlor

Le blog souvenlor est un espace dédié à la bijouterie et ses techniques: fontes, maquettes, sertissages, choix des pierres, diamants...


Publié le par

Techniques de sertissage, les différents types de sertissage

ARTICLE 1: Les techniques principales de sertissage en bijouterie

 

  • Article 1: Le serti à griffes

Le serti à griffes est la méthode la plus utilisée parce qu’elle met le mieux en valeur la pierre qui reste découverte. Il est couramment utilisé pour les solitaires. Le travail consiste à enserrer des pierres entre plusieurs griffes. Chaque griffe portera la pierre, puis elles seront rabattues pour la faire tenir. Pour finir elles seront boulées avec une fraise cloche. La pierre peut être logée dans un berceau surmonté de 2 à 8 griffes, mais le plus souvent les pierres sont serties à 4 griffes.

SERTI GRIFFE
Lire tout le message
Publié le par

Techniques de bijouterie

Qu’est-ce que la fonte à cire perdue ?    

La cire perdue est un procédé dans lequel le métal en fusion vient remplacer, en le faisant fondre, un modèle en cire placé dans un moule.

C'est grace à ce procédé que sont élaborés certains de nos bijoux, comme nos bagues us, bagues joaillerie, chevalières, pendentifs ....

Cette méthode est connue au moins depuis le IVe millénaire av. J.C.. On a retrouvé à Nahal Mishmar, en Palestine, des objets en cuivre faits à la cire perdue datant de cette époque. La fonte à cire perdue a été largement utilisée pour la production de petites pièces essentiellement destinées à la joaillerie et à l’orfèvrerie, puis à partir de la première renaissance italienne à la statuaire.

Etape 1 : La maquette

La maquette est la réalisation de la première pièce. En cire ou en métal, faite à la main ou a l’aide d’une imprimante 3D, elle servira à la réalisation du moule.

Etape 2 : Le moule: Le moule est l’empreinte de la maquette. Il est réalisé en caoutchouc ou en silicone.

  .

  •  Etape 4 : Le montage : Les cires sont ensuite disposées autour d’une tige chauffée à 45°. Les plus lourdes à la base et les plus fines vers le haut, pour former un arbre de coulé. L’arbre en cire est alors placé dans un cylindre de métal.
  • Etape 5 : La mise en revêtement : Le cylindre de métal est rempli d’un mélange plâtreux.
    Ensuite, il est placé dans un four pour être cuit. De cette façon l’arbre en cire va fondre et s’écouler pour ne laisser que l’empreinte en creux des objets.
  • Etape 6 : La coulée : Le cylindre est placé à l’envers puis le métal en fusion est coulé à l’intérieur : le métal doit venir occuper exactement la place de la cire.
  • Etape 7 : L’arbre en métal  : Pour finir, on plonge le cylindre brûlant dans de l’eau froide pour que le plâtre se désagrège et que l’on puisse récupérer l’arbre en métal
  • Etape 8 : L’ébarbage : L’ébarbage est l’étape qui consiste à enlever les tiges de coulées des arbres en fonte.
Lire tout le message